WhatDoWeEat; Taste me, Love me, Kill me
Bonjour et Bienvenue sur What Do We Eat !
C'est pas votre truc de suivre les livres à la lettre ? Tant mieux... Nous non plus !

ll Aro - Carlisle Cullen - Sam Uley - Charlie Swan - Mike Newton - Jessica Stanley - Eric Yorkie - Caius - Marcus - Alec - Jane - Sulpicia - Embry - Quil ll

!! DISPONIBLES !! Et pleins d'autres encore.




 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 • Dawn ~[ Carnival Of Light ]~ .: PV :.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Co-admin; T'as un problème ? Hein hein hein ?

Co-admin; T'as un problème ? Hein hein hein ?
avatar


Regarde comme j'suis bavard : 172 Happy to be here : 12/01/2010
Mon âge ? : 27
Where I'm from : Somewhere... Beyond the sea. ♪ *PAN* Dans vos pensées... AHAH ! Avouez que vous pensiez à moi !

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: • Dawn ~[ Carnival Of Light ]~ .: PV :.   Sam 30 Jan - 0:14

    Sujet : Carnival Of Light
    Personnages : Dawn E. McAlister - Alice Cullen
    Statut : Privé - En cours
    Débuté le : Vendredi 29 Janvier 2010

Parfois, je me demandais à quoi servait l’hôpital de Forks. C’était vraiment le coin le plus perdu qu’on puisse trouver sur terre, et à part quelques coupures plus ou moins profondes, personne ne se blessait sérieusement. En clair, l’endroit était à mourir d’ennui quand on était censé soigné des gens. Je soupirai et finis de ranger la pile de livre que j’avais sorti quelques jours plus tôt. Bon, maintenant qu’est-ce que j’allais bien pouvoir faire ?

Brusquement, une idée me sauta à la gorge. J’allais rendre visite à Esmé. Oui je sais, ça pouvait paraître stupide et impulsif, mais j’avais le brusque désir d’aller la voir. Et puis, ça faisait un moment que je ne l’avais pas vu et j’avais envi de bavarder de tout et de rien avec elle... D’ailleurs, savait-elle que j’avais croisé plusieurs de ses enfants ? Je n’en savais rien. Oh et puis, je n’avais pas besoin d’excuse pour aller voir ma mère quand même ! J’allais la voir parce que j’en avais envi et puis c’était tout.

Forte de cette résolution, j’attrapai les clés de ma moto et sortis rapidement de la maison. Sans prendre le temps de passer par les escaliers – c’était vraiment un truc d’humain ça – je passai par-dessus la rambarde et en deux pas, je fus sur ma bécane. Oui je sais, j’étais beaucoup plus rapide que n’importe quel engin, mais aller tous les jours au travail à pied aurait paru suspect... et mine de rien, cavaler dans les bois par un temps aussi humide, ça salissait les vêtements. Je démarrai, et le moteur rugit son plaisir avant de mettre en route le reste des mécanismes.

En moins de temps qu’il en fallait pour le dire, je roulais à une allure folle sur les routes de Forks. J’aimais cette sensation de vitesse sans faire le moindre mouvement ou presque. Je traversai la ville rapidement, bercée par le ronronnement régulier du moteur, et je m’engageai sur le chemin menant à la villa des Cullen. Arrivée à destination, j’arrêtai ma machine noire. Brave bête. J’adorais ma moto. En quelques pas, je fus sur le perron et la pensée fugace que j’aurai peut être du prévenir de mon arrivée m’effleura l’esprit, mais c’était trop tard car ma main avait déjà rencontré la sonnette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cullen; Yeah... I'm the kind of vampire that fall in love

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 34 Happy to be here : 17/01/2010

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: • Dawn ~[ Carnival Of Light ]~ .: PV :.   Dim 31 Jan - 19:52

La matinée se terminait et le soleil atteignait son point le plus haut dans le ciel de Forks, un petit soleil qui fut vite caché par de gros nuage gris.. Beaucoup de gens quittaient leur travail pour leur pause déjeuner. Certains avaient le plaisir de rentrer chez eux et de retrouver leur famille pour partager un rapide repas avant de retourner à leurs activité quotidienne. D'autre n'avait pas ce plaisir et se retrouvait dans la solitude qui les guettait dès qu'il sortait de leur travail ou du lycée. Moi cette après-midi je n’avais pas cours.

J’étais comme d’habitude dans ma chambre et celle de Jasper, enfin c’était devenue ma chambre a moi depuis un moment, on va dire depuis qu‘Edward était revenue a la villa. Mon amour m’avais laisser toute seule. Il ne voulais plus rester dans notre chambre commune et préféré occuper la chambre d’amie, au fond du couloir. Pour lui, plus il est loin d’Edward mieux sa serra. Et je préféré le voir laba tranquille, que ici avec moi et de le voir souffrir comme ça.

Bon, quand je ne faisais pas du shopping à la recherche de nouvelles tenues à la mode, c’était là que je me réfugiais pour justement essayais toutes ces nouvelles tenues et pour essayer de les assortir à la perfection. Ce matin j’avais fait de superbe trouvaille, entre les robes de soirée, les jupes, les hauts et les chaussures, j’avais du trie a faire. J’ ouvrit la porte de mon gigantesque dressing pour essayer quelques tenues. Mon Jasper était dans sa nouvelle chambre a se disputer avec Edward. Ces deux la était tendue et ne pouvaient plus se voir. Rosalie était sorti , serment pour aller voir son Paul. Je pense que Esmé et Carlisle était tout deux dans leurs chambre.

Je prit une adorable robe style libanais, bustier bleu ciel descendant un peu plus bas que les genoux et je l’essaya. Elle m’allais à ravir, je Succombais au charme de sa matière en satin et de son originalité. Le haut de la robe épousait parfaitement ma taille et le bas s’évasait faisant qu’à chaque fois que je tournais sur moi-même, la robe voletait. Je pris dans mon dressing une paire d’escarpin noir et les enfila. J’étais séduit par sa forme harmonieuse qui me met plus qu’en valeur…. Je me mis devant ma coiffure, mit du mascara noir, prit mon gloss rouge sang et me l’appliqua avec une perfection sans égal. J’alla devant la grande glace de ma chambre et m’observa quelques minutes plutôt satisfaite de mon travail.

Je voulais garder cette tenue pour l’après-midi. J’avais poser sur mon lit, un lit qui ne me servait a rien, un tas d’habille appartenant a jasper. Je les avais trié pour les ranger dans sa nouvelle chambre. Jasper me manqua énormément ces temps si, on ne traîné pas souvent ensemble, alors qu’avant on était toujours collé l’un à l’autre. Je m’approcha de mon bureau posa mes petite fesses sur la chaise. Et si j’écrivais un petit poème a l’amour de ma vie. Je le déposerais sur son lit, dans sa nouvelle chambre avec ses habille. Je pris un papier rose avec de petit cœur rouge. Pris mon crayon en mordillant le bout. Qu’est se que je pouvais noter. Je réfléchi un petit moment et commença a noter :

« Mes yeux se sont posés sur toi,
Depuis ils n'ont pas bougé,
Tu embellis mes journée,
Je t'ai donné mon coeur pour l'éternité. »

Je leva les yeux au plafond, pensant a lui, a tous se qu’on a pu faire ensemble. Je mordis mon crayon quand soudain une vision m’apparue. ** je voie une ombre, une personne dans un hôpital mais ma vision est flou, je n’arrive pas a distinguer la personne, c’est étrange **

Puis je repris mes esprit, si on peut dire ça comme ça et me remet a écrit sur la feuille :

« Plus qu’une Amourette, tu est l’Amour de ma vie.
Tu a conquit mon cœur, et séduit mon esprit.
Nos regards se sont croisés et ne se sont plus quittés.
»

Puis encore une vision vin interrompre mon activité. Je laissa tomber mon crayon qui roula par terre. ** je voie toujours cette ombre, cette ombre qui quitta l’hopital pour se diriger vers une moto. Qui est cette étrange ombre que me troublait , qui troublais mes visions. C’était bien la 1er fois que sa m’arrivais.**

Je me leva et alla chercher mon crayon qui avait roulai sous le bureau. Je le pris et continua mon poème, et pour finir j’écrivais :

« Il fut mon premier amour, et cela pour toujours.
Un être au cœur d’or qui a su, changer le miens en or.

Signé ton petit Lutin qui t’aime
»

Je pris le papier, me leva et le déposa sur les habilles de jasper, j’irai plus tard, y déposer dans sa nouvelle chambre quand il ne serra pas a l’intérieur. Soudain , une autre vision. J’étais debout au milieu de ma chambre les yeux dans le vide, le visage qui ne décrivais pas d’émotion. ** elle se dirigea vers nous, vers la villa. Elle venait nous voit nous. Mais qui sa pouvait bien être. ** je me dirigea au plus vite dans le Hall d'entrée. J’allais attendre cette chose qui troublais mes visions, j’avais horreur de ça. Horreur de ne pas pouvoir tout distinguer dans mes visions. Adosser contre le mur du hall, je tourna la tête vers la porte quand la sonnette se fit entendre. Je cria que j’allais ouvrir même si j’étais visiblement toute seule dans la villa car pas eu de réponse.

J’ouvris la porte curieuse de voir la personne qui se trouvai derrière. Je l’entrouvris et aperçu une jeune fille de 21 ans , il me semble. Elle avait les cheveux noir foncé avec des reflet métallique au soleil. Son visage était parfait, avec des trait simple et correcte. Elle était aussi blanche que nous, mais avait des yeux bleu très claire. Un bleu étincelant. Mais se qui était étrange, c’est qu’elle ne brillais pas au soleil. Je resta la un moment a la dévisager quand soudain j’ai eu un haut cœur. Une odeur que je n’aimais pas du tout, une odeur de chien mouiller. Je n’y comprenait vraiment plus rien. C’était qui cette fille un vampire, un loup, une humaine. J’ouvris la porte plus grande et vie cette superbe fille, je l’avais déjà vue quelque part, ha oui c’était à la bataille , à la frontière. Décidément qu’est se que je pouvais en voir des gens de la bataille.

- bonjours. lui dis je tout en restant devant la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Co-admin; T'as un problème ? Hein hein hein ?

Co-admin; T'as un problème ? Hein hein hein ?
avatar


Regarde comme j'suis bavard : 172 Happy to be here : 12/01/2010
Mon âge ? : 27
Where I'm from : Somewhere... Beyond the sea. ♪ *PAN* Dans vos pensées... AHAH ! Avouez que vous pensiez à moi !

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: • Dawn ~[ Carnival Of Light ]~ .: PV :.   Mer 3 Fév - 9:40

Plus je me posai la question, et plus je me disais que ces impulsions étaient franchement stupides. Pourtant, j’étais quelqu’un de relativement calme et réfléchit, je détestai agir en suivant une envi ou un désir soudain. A chaque fois, ça me retombait dessus. Je savais qu’il n’y avait rien de mal à vouloir voir sa mère, mais quand bien même j’aurai pris cette décision, j’aurai du l’appeler. Bon, je n’avais pas l’habitude d’utiliser ces petites boites rectangulaires pleines de touche, j’avais beaucoup de mal avec la technologie... Les machines avaient toutes la même odeur, elles n’avaient pas d’âme et ne faisaient que cracher ce que tu leur demandais, bêtement. Bon, je savais me servir de n’importe quel ordinateur, mon cerveau vampirique allant plus vite que n’importe lequel d’entre eux, mais il n’empêche que je n’aimais pas ça.

On pouvait dire ce qu’on voulait, les vampires et les loups-garous étaient les êtres les plus proches de la nature, plus proche de ces abrutis d’humain en tout cas. Nous n’avions pas besoin de la technologie. Nous courions plus vite que les voitures, nous n’avions pas besoin de nous laver, nous n’utilisions que nos crocs et notre charme pour manger, nous ne dormions pas, nous n’avions pas besoin de soin médicaux et plein d’autres choses. Ce que les humains avaient inventé ne nous était utile que par commodité je dirais. Nos vivions avec, sans y faire réellement attention... Mais au fond, nous étions beaucoup plus bestiaux qu’eux. Nous n’avions pas besoin de technologie, car nos sens étaient plus affûtés que les leurs, de ce fait nous ressentions au centuple ce qu’ils ne pouvaient qu’imaginer. Ainsi, tout paraissait plus vivant autour de nous...

Alors les objets sans odeur ou alors toute la même, j’avais du mal. Une odeur uniforme, métallique, impersonnelle, impropre. Je n’aimais pas ça. C’était complètement contre nature... Ce n’était qu’un artifice. Et je me répétais peut être, mais je détestais ça. Alors, même si je gardais toujours ou presque mon portable sur moi car il fallait bien admettre que c’était pratique ces petits engins, je ne l’utilisais que rarement de moi-même. Je répondais aux appels et aux sms, je rappelais quand on me laissait un message sur mon répondeur. Ca s’arrêtait là. Je ne prenais jamais mon portable pour parler à quelqu’un... Mais bon. J’avoue que là, j’aurai du le faire. Au moins pour prévenir ma mère de mon arrivée. Lui dire que j’avais l’intention de venir. Lui demander si elle était là peut être... Vérifier si elle était là. Mais non, je ne l’avais pas fait. Idiote. Je savais que j’aurai du.

La porte s’entrouvrit légèrement au début et je ne distinguai que peu de chose. Un œil intrigué et animé d’une lueur folle de la couleur de l’or fondu. Une peau vampiriquement blafarde. Des cheveux sombres, bruns peut être. Il ou elle était assez petit ou petite. Je la dépassais de pas mal de centimètre... L’ouverture de la porte avait créé un courant d’air et je confirmai par l’odeur ce que j’avais deviné par mes yeux, ce n’était pas Esmé. Je ne reconnaissais pas cette odeur... pas du tout. Une odeur très sucrée, très vampirique. Elle faisait partie de la famille Cullen à ne pas douter, et comme je savais que Rosalie était blonde, il ne pouvait s’agir que d’Alice. Puis, je la vis avoir un léger haut-le-cœur, en fronçant légèrement son petit nez délicat. Ah oui mon odeur, encore. C’était lassant de voir toujours les mêmes réactions. Elle devait la gêner... Vampire et loup-garou. Il allait falloir que je m’explique une nouvelle fois...

Elle ouvrit la porte pour de bon et je pus enfin la voir en entier. Elle était belle et bien plus petite que moi, ses cheveux étaient lisses, un peu hérissés à la manière d’un hérisson sur les pointes et elle les portait court, au-dessus de ses épaules. Ses yeux chamois me fixaient avec... avec quoi cette fois-ci ? J’avais l’habitude que les créatures surnaturelles me dévisagent la première fois. Oui je sais, je ne suis pas normale, je vais finir par le savoir... Bref, voyons son cas... Bon, alors, ça n’avait rien d’exceptionnel. De la surprise, de la curiosité, de l’étonnement et une petite pointe de dégoût. Ben oui, les loups ça ne sentait pas très bon pour les vampires... Finalement, je resterai une créature étrange pour tout le monde. Vampire et loup-garou pour mon odeur et mon apparence, humain pour... eh bien mon apparence. C’était définitif, j’étais condamnée pour l’éternité à voir cette expression de surprise et de répugnance mêlée à chaque fois que je croiserai quelqu’un. J’ignorai ce que j’avais fait dans une vie antérieure, mais j’avais du faire des sacrées bêtises pour mériter ça...

Bref. Je reconnaissais ce petit lutin qui me fixait avec curiosité. Je l’avais déjà croisé à la bataille, aux côtés de son mari là, Jasper. Un tueur, ce vampire. Je la laissais me détailler tout son saoule avec un air un peu blasé et lassé sans broncher. Après tout, je pouvais comprendre que j’attirais l’attention. Soudain, le soleil perça les épais nuages de Forks comme il ne le fait que trois fois par an et illumina l’allée. Aussitôt, ma peau réagit à ses rayons et je m’illuminai de l’intérieur, comme si j’avais gobé une ampoule. Génial, il ne manquait plus que ça ! Non mais franchement, je n’étais pas assez bizarre comme ça, il fallait en plus que le soleil lui donne une nouvelle raison de me fixer avec ébahissement. Et évidemment, il a fallu que l’astre ait décidé de se montrer maintenant ! Parfois, la vie était contre vous et vous détestait de toutes ses forces. J’ignorais ce que je lui avais fait mais aujourd’hui, elle semblait m’en vouloir.
    Alice : « Bonjour. »

Je savais que j’aurai du rester chez moi. Ou que j’aurai du appeler. Ou que j’aurai du prévenir Esmé de ma visite. En fait non, je n’aurai pas du venir... Je me demandais franchement ce qui m’avait pris. J’étais devenue franchement stupide à force de rester ici à Forks. Peut être qu’il était temps que je reprenne la route. Mais ce n’était pas le moment de réfléchir à de telles choses. Je notais cette idée dans un coin de ma tête et soutins le regard d’Alice. Je lui répondis de ma voix habituelle, calme, posée et douce :
    Dawn : « Bonjour... Excusez-moi de vous déranger, est-ce qu’Esmé est ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cullen; Yeah... I'm the kind of vampire that fall in love

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 34 Happy to be here : 17/01/2010

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: • Dawn ~[ Carnival Of Light ]~ .: PV :.   Ven 5 Mar - 0:48

Dawn : « Bonjour... Excusez-moi de vous déranger, est-ce qu’Esmé est ici ? » me dit-elle due un voie calme et douce.


J’observais de mes yeux, pareils à des diamant brun, mon interlocuteur . Mon attention s'évapore progressivement sous le regard étonné de la jeune fille. Un silence se fit entendre et mon regard devin vide, j’étais perdue dans mes vision tell une statue . Je vis Esmée et Carlisle partir dans les bois pour une partie de chasse en amoureux. Cette vision me laissa échappé un petit sourire en coin. Puis quand ma vision fut fini je repris brutalement vie, si on puis dire sa comme ça, tuant la quiétude et le silence par la mélodie de ma douce voie :

- désolé mais Esmée est partie il y a pas longtemps. Tu peut repasser plus tard si tu veut.

Je referma la porte doucement toujours en jetant un cou d’oeil a l’entrebâillement de la porte. Cette personne était étrange mais elle m’avais l’aire sympathique. Après tout si elle est venue ici pour parler a Esmée cela voulais dire qu’elle la connaissait, donc aucune raison d’en avoir peur. Se qui me tracassé, c’était qu’elle troublais mes visons. décidément ces loups. Je rouvris la porte et l’invita a entrer. les pas feutré de la jeune fille résonna a mes oreilles comme un bruit lointain, étouffé par les pensées qui assiégeaient mon esprit (si on peut dire sa comme ça, car d’après Edward, nous n’avons plus d’esprits) . Et oui, voila que je repensé a mon Jasper qui avait décidé de quitter notre chambre commune, et moi qui me sentais si seule ses temps si, Le poème que je lui avait écrit (enfin bon, passons^^)

La pluie se faisait plus violente, fouettant avec vigueur les vitres de la demeure. Folie que de croire qu’elle pouvait ébranler notre charmant villa, de ses fines gouttelettes . Un regard puissant me brûlait le dos, et la conscience d’être observé me sortit à nouveau du chemin tortueux de mes pensées. Je jaugea le reflet de l’invité mystérieuse sur la fenêtre d‘en face, silencieux. Je me retourna vers la fille et insista pour qu’elle rentre :

- je t’en pris, viens a l’intérieur, il commence a pleuvoir, et je n’ai pas envie que tu soit trempé. Lui dis je d’un voie joyeuse et mélodieuse. Mais au faite, on c’est pas présenté moi c’est Alice. Et toi, tu t’appelle comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: • Dawn ~[ Carnival Of Light ]~ .: PV :.   

Revenir en haut Aller en bas
 

• Dawn ~[ Carnival Of Light ]~ .: PV :.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WhatDoWeEat; Taste me, Love me, Kill me :: 
The city of Forks welcomes you
 :: Territoire du Clan d'Olympic ; The Cullens :: La Villa blanche :: Hall d'entrée
-