WhatDoWeEat; Taste me, Love me, Kill me
Bonjour et Bienvenue sur What Do We Eat !
C'est pas votre truc de suivre les livres à la lettre ? Tant mieux... Nous non plus !

ll Aro - Carlisle Cullen - Sam Uley - Charlie Swan - Mike Newton - Jessica Stanley - Eric Yorkie - Caius - Marcus - Alec - Jane - Sulpicia - Embry - Quil ll

!! DISPONIBLES !! Et pleins d'autres encore.




 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Règlements de compte entre ennemis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Volturi; We're mean & we love it

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 17 Happy to be here : 25/01/2010

MessageSujet: Règlements de compte entre ennemis   Mar 9 Fév - 16:35








Il était tard. Enfin, dans le langage humain.
Pour nous, cette heure de la journée était parfaite. Nous pouvions nous balader sans que personne ne devine que nous étions bien plus que des humains. J'avais profité de cet avantage pour assouvir ma soif... Avec un couple qui avait eu la bonne idée de se balader dans la forêt, à la belle étoile. C'est bien la première fois que je suis tellement reconnaissant à des humains de s'être trouvé sur mon chemin.
En effet, après m'être échappé un peu précipitamment de chez Dawn, j'avais absolument besoin de me nourrir de sang humain, pour deux raisons.
La première était que je devais absolument soigner mes blessures afin de ne pas me faire exploser contre un rocher ou un arbre de nouveau par un de mes multiples ennemis de la région. Cela faisait plusieurs jours que je cherchais les humains parfaits pour me soigner, et je dois dire que j'étais devenu pitoyable. Non, je n'avais pas succombé au régime végétarien des Cullen, mais je dois bien avouer que rester planquer dans la forêt durant plusieurs jours en ne percevant rien d'autre que du sang animal fut extrêmement pénible. Je m'étais promis de ne rien avaler jusqu'à ce que je trouve le sang parfait : c'est à dire le sang du magnifique pucelle et d'un homme de 30 d'âge. Je me délectais encore de ce repas, toujours surpris d'avoir été si chanceux.
Cette rigueur, que je m'étais imposé, était liée à la deuxième raison : Dawn. Je me punissais d'avoir essayé de me nourrir de son sang. Je m'étais enfui de chez elle après que mon cerveau se soit rendu compte que je maintenais fermement sous mes doigts le cou de la jeune (du moins en apparence) hybride. Je n'ai même pas cherché à savoir si elle m'avait suivi ou pas, mais si j'étais réellement son "centre du monde", alors elle devait l'avoir fait. De plus, j'étais persuadé d'avoir reconnu son odeur durant ma convalescence en forêt...

Mais cette nuit, j'avais décidé de mettre mes soucis de côté et de me concentrer sur ma vengeance avant de retrouver Jane qui devait être repartie en Italie. Celle-là alors... Je me demande bien ce qu'elle a put raconter à Aro quand il l'a vu revenir toute seule.
Voilà pourquoi, je me retrouvais dans la villa des Cullen qui était vide (à ma grande déception, je dois l'avouer) à l'exception de la mannequin, alias Rosalie. Je me contenterai d'elle. Elle me devait des réponses, et par pur galanterie, je devais lui expliquer mes projets afin qu'elle se prépare, elle et les chiots, à toute éventuelle attaque... Mais malgré sa blondeur, j'étais persuadé qu'elle et les siens s'attendaient au retour des Volturi à Forks.
J'étais en train de marcher le long du couloir à l'étage, humant l'odeur de Rosalie qui ne bougeait pas, ne cherchant même pas à appeler de l'aide.
Attendait-elle de la visite ?
De toute manière je savais que la villa risquait de se remplir très vite... Les autres étaient probablement en train de chasser le gibier, ou de flirter avec des humains... Inutile de s'énerver maintenant contre lui, je n'avais que sa sœur sous la main.
Arrivé devant sa porte, je poussai légèrement la porte qui s'ouvrit dans le plus grand calme. Je ne bougeai pas de l'entrée, regardant la mannequin debout devant la fenêtre de sa chambre qui fixait mon reflet.


Puis-je entrer ? dis-je de ma voix la plus polie, je crois que nous avons à parler tous les deux.

AH ! Cette excitation faisait son retour, si j'étais encore humain, on appellerait ça de l'adrénaline. Cela m'avait manqué. Mes jours de convalescence m'avaient complètement anéanti, je le sentais aujourd'hui...
Rosalie semblait hors d'elle. Avait-elle peur ? Pensait-elle que j'allais la tuer ?
Si elle le croyait, elle me connaissait très mal.
Je ne tue aucun vampires sans le consentement de mes maîtres et où serait le plaisir ?
Il serait beaucoup trop simple de l'anéantir ici, toute seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin; Blonde & amoureuse d'un loup gris

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 56 Happy to be here : 11/01/2010

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: Règlements de compte entre ennemis   Jeu 11 Fév - 23:19

Pourquoi est-ce que les ennuis surviennent tous à la suite, hein ? J'avais passé la plupart de la journée dans ma chambre, trouvant un peu de temps pour m'occuper réellement au lieu de passer mon temps a régler les problèmes environnants. Edward avait décidé de sortir pour chasser et le reste de ma famille également à l'exception d'Alice qui avait préféré se réfugier dans les magasins, fidèle a elle-même me diriez vous. Et j'aurais pu continuer à être tranquille dans la villa, mais non. Depuis quand pouvons-nous être tranquilles ici, hein ? Une odeur s'était incrustée, c'est le mot, dans la maison et ce n'était pas n'importe laquelle. C'était celle de Démétri. Voila longtemps que nous n'avions plus entendu parler de lui.

Je ne chercha pas a fuir, parce que si je l'avais fait, il serait revenu. D'ailleurs, pour quelles raisons était-il là ? Edward ? Moi ? Oui, on pouvait dire qu'ils avaient toutes les raisons du monde d'être ici. Mais il n'y avait que moi ici. Pour le moment. Je l'entendais avancer dans le couloir, ses pas faisant trembler légèrement le parquet neuf sous ses pieds. Je ne bougea pas, le laissant humer mon odeur et venir jusqu'a moi. Puis ce fut au tour de la porte. Cette dernière s'ouvrit dans un silence presque total tandis que les bruits de pas cessèrent. Il avait du s'arreter sur le pas de la porte. Sage décision.

Puis-je entrer ? Je crois que nous avons à parler tous les deux.

Cette fois, je me retourna pour lui faire face après avoir esquissé un petit sourire. Je n'étais pas sûre d'être d'accord avec lui, nous n'avions rien a nous dire... JE n'avais rien a dire.

Que veux-tu Démétri ? Je n'ai rien a te dire. Alors fais vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volturi; We're mean & we love it

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 17 Happy to be here : 25/01/2010

MessageSujet: m   Ven 12 Fév - 16:46

Elle avait l'air en colère. En même temps, il n'était pas difficile d'énerver une blonde, et pour Rosalie, ma seule présence la mettait en colère. Voir un Volturi la faisait enrager. Tous cela n'était que des suppositions. Il est difficile, depuis qu'elle n'est plus avec Emmett, de savoir quand la mannequin est de bonne humeur. Sa liaison avec le...loup (avec Dawn, il va falloir que j'arrête d'insulter ces cabots) devait lui donner plus de problèmes qu'autres choses... Tant mieux pour elle.
Elle se retourna après avoir sourit légèrement illuminant son visage sans imperfections.


Que veux-tu Démétri ? Je n'ai rien a te dire. Alors fais vite.

C'est vrai, elle n'avait rien à me dire, même si j'aurai adoré qu'elle se mette à genoux pour s'excuser de son comportement est absolument immonde.
Dans mon esprit, sa relation équivalait à un humain qui était trop "proche" d'un chien ou un loup. Voilà pourquoi toute cette situation me révoltait, outre le fait qu'elle soit condamnée par ma famille.

Mais peu importe ce que je pensais, moi je n'avais rien d'autre à faire que l'agacer et d'attendre un peu plus de compagnies. Cette situation me semblait un peu trop "intime"...

Tu as l'air pressée... Attendrais-tu un peu de compagnie ?
Je ne voudrais pas te gêner, je pourrai repasser plus tard, quand la maison se remplira un peu plus. Je n'ai pas envie de répéter deux fois la même chose, je veux être sur qu'Edward aura son message.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin; Blonde & amoureuse d'un loup gris

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 56 Happy to be here : 11/01/2010

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: Règlements de compte entre ennemis   Mer 17 Fév - 1:25

Voilà ce que je détestais chez Démétri : ce regard supérieur qu'il vous adressait à chaque fois qu'il daignait vous parler. Au fond, j'avais pitié de lui. Il n'était rien aux yeux des Volturi, juste quelqu'un, non, une chose qui leur servait de chien de garde et rien d'autre. Un membre de la garde. Et quand il ne voudrait plus de lui, hein ? Ils s'en débarasseraient sans doute.

En dehors du regard qu'il m'adressait, il demeurait silencieux. Qu'attendait-il ? S'il était dans cette pièce, c'était qu'il voulait quelque chose, non ? Je suppose que oui. Dans le cas contraire, il ne se serait jamais déplacé jusqu'ici et il ne serait pas non plus entrer "discrètement".

Tu as l'air pressée... Attendrais-tu un peu de compagnie ?
Je ne voudrais pas te gêner, je pourrai repasser plus tard, quand la maison se remplira un peu plus. Je n'ai pas envie de répéter deux fois la même chose, je veux être sur qu'Edward aura son message.


Etait-il stupide ? Apparemment oui. Est-ce que j'avais l'air d'attendre quelqu'un ? Non. Mais peut-être qu'attendre le retour d'Edward l'aurait arrangé ? Manque de chance pour lui, il n'était pas là !

-Non Démétri, je n'attends personne. Mais je t'en pries, maintenant que tu es là, pourquoi ne pas me faire part de ton fameux message, hein ? Tu ne te serais pas déplacé pour rien, alors je t'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volturi; We're mean & we love it

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 17 Happy to be here : 25/01/2010

MessageSujet: Re: Règlements de compte entre ennemis   Lun 22 Fév - 1:27

Comme à son habitude, la "jeune" Rosalie semblait de mauvaise humeur.
Les belles femmes étaient si prétentieuses...
Mais elle ne m'effrayait pas le moins du monde, et j'avais bien l'intention de la taquiner encore un petit moment, je n'étais pas pressé. La nuit venait de tomber, et même si je devais retrouver Jane, le plus tard serait le mieux. Moins je passerai de temps avec cette enfant, mieux je me porterai.


Non Démétri, je n'attends personne. Mais je t'en pries,
maintenant que tu es là, pourquoi ne pas me faire part de ton fameux
message, hein ? Tu ne te serais pas déplacé pour rien, alors je
t'écoute.


Ah... Elle n'attendait personne, elle voulait juste me voir déguerpir.
Malheureusement pour elle, j'avais l'intention de faire trainer un peu les choses.
Je voulais la voir s'énerver, peut-être que son clébard sentirait son mécontentement et accourrait jusqu'ici... Mais je ne pense pas que les loups puissent posséder des dons si importants, cela se saurait. Ce ne sont que des animaux après tout.


Ma compagnie te dérangerait-elle ? dis-je dans un sourire connaissant parfaitement la réponse.

Je me baladais à présent dans sa chambre, regardant les objets de la mannequin et ses photos.

On dirait que tu as fait le ménage. Qui croirait que tu étais avec Emmett il n'y a pas si longtemps ?

Mon sourire était toujours présent pendant que la blonde s'impatientait.

Très bien... Je souhaiterai que tu dises à ton frère de faire attention à sa tête d'ange, et que si je le croise sur mon chemin, je me ferais une joie de le démembrer moi-même. Et ça vaut pour Jasper aussi...
Ça, c'était MON message. Mais je viens aussi vous mettre en garde. Je ne pense pas qu'Aro sera content de la manière dont auront tourné les choses, et je pense, avec un peu de chance, qu'il vous fera une petite visite d'ici peu. Mais cela vous deviez surement l'avoir deviné. Alors faites moi plaisir, toi et ta famille, ne partez pas, restez dans les parages, je ne suis pas d'humeur à vous courir après.


A la fin de mon monologue, dit sur un ton plus que courtois, je me déplaçai à vitesse vampirique vers Rosalie. Si elle respirait encore, je sentirai son souffle m'envahir le visage. Elle gardait la tête haute, essayant de se montrer courageuse. C'est à cet instant que je me rendis compte qu'elle était plus petite que ce que je pensais. Remarque totalement inutile, je vous l'avoue... Mais ce détail me fit me sentir très supérieur à elle. Puis, je dis dans un murmure :

Me suis-je bien fait comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin; Blonde & amoureuse d'un loup gris

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 56 Happy to be here : 11/01/2010

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: Règlements de compte entre ennemis   Sam 13 Mar - 20:57

Ma compagnie te dérangerait-elle ? dit-il avec un sourire.

Pourquoi
se sentait-il obligé de toujours rajouter des mots stupides ? Bonne
question. D'ailleurs, en y réfléchissant bien, je ne vois pas pourquoi
sa compagnie me dérangerait particulièrement. IL était seul, non ?
Aucun autre des Volturi n'était présent a Forks. Pour dire les choses
très clairement, il était seul. La seule chose qui m'inquiétait là
dedans, c'était la raison de cette visite.

Je ne répondis rien,
surement pour lui laisser croire qu'il avait un tant soit peu de
pouvoir. Démétri se mit a arpenter ma chambre, observant tous les
objets qui 'sy trouvait. Allez savoir pourquoi ! Une chose était
certaine, je détestais qu'on regarde de trop près mes affaires.
Pourtant, je le laissais faire sans protester.Inutile d'aggraver les
choses.

On dirait que tu as fait le ménage. Qui croirait que tu étais avec Emmett il n'y a pas si longtemps ?


Hum.
Vrai. J'avais retiré tout ce qui pouvait rappeller Emmett a mon bon
souvenir. D'après moi, il était purement et simplement inutile de
conserver des choses qui ne signifiaent plus rien pour lui et pour moi.
J'haussa nonchalament les épaules.

-Qui l'aurait cru hein ? répliquais-je agacée.

Hum.
Intéressant. Il n'avait manifestement pas à digérer la défaite. Quoi
que je pouvais comprendre. Edward leur avait fait croire qu'ils
pourraient gagner, qu'il s'était ralier a leur rang et ils n'avaient
rien vu. Rien vu du plan qui c'était déroulé juste sous leur nez.

Très bien... Je souhaiterai que tu dises à
ton frère de faire attention à sa tête d'ange, et que si je le croise
sur mon chemin, je me ferais une joie de le démembrer moi-même. Et ça
vaut pour Jasper aussi...

Certaines paroles me font rire, celle la plus que les autres. Pourquoi ? Parce que même s'il n'était plus avec les siens, il se permettait quand même d'ouvrir la bouche pour prononcer quelques menaces. Avait-il conscience qu'il était seul et que nous, contrairement a lui, étions liés tous ensemble ? Il devait l'oublier, oui. Il devait oublier aussi que Jane n'en avait rien a faire de lui et que pire, elle se ferait une joie de le voir disparaitre au sein des Volturi. Je le laissai continuer son monologue malgré tout.

Ça, c'était MON message. Mais je viens
aussi vous mettre en garde. Je ne pense pas qu'Aro sera content de la
manière dont auront tourné les choses, et je pense, avec un peu de
chance, qu'il vous fera une petite visite d'ici peu. Mais cela vous
deviez surement l'avoir deviné. Alors faites moi plaisir, toi et ta
famille, ne partez pas, restez dans les parages, je ne suis pas
d'humeur à vous courir après.


Il marquait un point et je ne pouvais rien dire contre ca. Aro avait envoyé sa garde pour nous régler notre compte, a Paul et a moi, pour avoir les avoir trahi en quelque sorte, enfin surtout trahi les règles établies par les Volturi. Mais maintenant ? Que se passerait-il lorsqu'Aro apprendrait de la bouche de Jane que d'un nous étions vivants, que de deux, Edward leur avait tendu un piège et que de trois, Démétri était toujours allez savoir ou, a Forks ? Même si je resta de marbre lorsqu'il m'annonca plus ou moins la possibilité d'une visite personnelle d'Aro, je tremblai intérieurement de voir cette prophétie se réaliser.

Aro ne se déplacait jamais et s'il venait a le faire en emmenant sa garde avec lui, il ne repartait jamais perdant.... Voila qui n'annoncait rien de bon. Démétri, sans doute pour se sentir un peu plus supérieur a moi,vint se placer a quelques centimètres de moi, je sentais le souffle de son haleine parcourir les pores de ma peau. Je le laissais faire sans protester.

Me suis-je bien fait comprendre ?


Hum. Remarque digne des Volturi. J'acquiesca doucement en ne manquant pas d'ajouter un petit sourire moqueur.

-Oh et.. que pense tu qu'Aro dira lorsqu'il aura constaté que TU n'avais pas vu venir le plan qu'avait prévu Edward, hein ? Pourtant, il l'a prévu juste son ton nez Démétri et tu n'a RIEN vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Volturi; We're mean & we love it

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 17 Happy to be here : 25/01/2010

MessageSujet: Re: Règlements de compte entre ennemis   Dim 18 Avr - 0:37

Oh et.. que pense tu qu'Aro dira lorsqu'il aura constaté que TU
n'avais pas vu venir le plan qu'avait prévu Edward, hein ? Pourtant, il
l'a prévu juste son ton nez Démétri et tu n'a RIEN vu.


Elle me provoquait. Mais je n'avais absolument pas l'intention de me laisser abattre. Je savais qu'Aro serait d'une humeur affreuse une fois que les problèmes se règleront un peu, mais il me semblait qu'en attendant j'avais le temps de me rattraper.


Tu n'a pas tord ma jolie Rosalie, mais cela ne te regardes pas, n'est-ce pas ? Tous le monde a ses petits soucis et je pense que tu ferais mieux de t'occuper des tiens et de ceux de ta famille avant de te préoccuper de moi... Ce que je trouve très flatteur venant de toi d'ailleurs...

Je parlais sur un ton tout a fait détendu, positionné en face d'elle afin d'être sur de percevoir chaque mouvement d'agacement.
Soudain, mon regard se dirigea vers la fenêtre et je pu constater que le soleil commençait à s'éclaircir doucement. Ma première intention étais d'attendre l'arrivée des autres Cullen, mais cela devait faire presque une semaine voir plus que Jane était sans nouvelle, et si elle était restée en ville, il fallait que je la retrouve assez vite.


Bien, je pense que je vais prendre congé, dis-je en un sourire qui se voulait amical, mes amitiés à ta famille.

Je disparu alors le plus rapidement possible, à la recherche de la petite Jane qui devait être sur le point d'exploser de colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Règlements de compte entre ennemis   

Revenir en haut Aller en bas
 

Règlements de compte entre ennemis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WhatDoWeEat; Taste me, Love me, Kill me :: 
The city of Forks welcomes you
 :: Territoire du Clan d'Olympic ; The Cullens :: La Villa blanche :: Les chambres :: Rosalie's Room
-