WhatDoWeEat; Taste me, Love me, Kill me
Bonjour et Bienvenue sur What Do We Eat !
C'est pas votre truc de suivre les livres à la lettre ? Tant mieux... Nous non plus !

ll Aro - Carlisle Cullen - Sam Uley - Charlie Swan - Mike Newton - Jessica Stanley - Eric Yorkie - Caius - Marcus - Alec - Jane - Sulpicia - Embry - Quil ll

!! DISPONIBLES !! Et pleins d'autres encore.




 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand l'ours refait surface { les Cullens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nomade; The World is my home

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 58 Happy to be here : 17/01/2010

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Quand l'ours refait surface { les Cullens   Dim 24 Jan - 8:02

Trois mois étaient passés depuis la grande bataille à la frontière... Comment je me sentais depuis ce jour ? Extrêmement bien, mis à part le petit inconvenient dans mon plan, haa et puis merde Paul allait bien finir par mourir un jour, il n'étais qu'un humain ! Je finis l'humaine qui me servait de repas puis je la balança dans la baine à ordure d'un bar du coin... Le soleil se couchait et la température devenait de plus en plus frisquette pour les humains. Un petit tour chez mon ancienne famille n'allait pas me faire de mal.

Je pris bien soin de mettre un chandail de baseball, les Philies... Je ne les aimais pas particulierement mais les mecs qui portent des chandails de baseball ça courent pas les rues ! Je m'étais trouvé des jeans sans trous pour paraître plus propre... Une fois ma toilette terminée, je cogna à la porte de la luxueuse maison blanche. L'une des première fois ou j'y venais sans mon nouveau copain, Damon !

Je m'étais préparé un petit discours... La vie familiale me manquait, je n'aimais pas penser que j'étais un ancien Cullen, un pauvre rejeton plutôt qu'un membre à part entière... Mes frères me manquaient, Alice me manquait ainsi que ma mère Esmé et mon père Carlisle. D'une certaine manière j'avais gardé une minime partît de moi, j'ignorais seulement jusqu'à quel point elle était présente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admin; Playing with your emotions since 1863

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 26 Happy to be here : 13/01/2010

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: Quand l'ours refait surface { les Cullens   Ven 29 Jan - 1:24

J'étais rentrée depuis bientôt une heure du lycée, et je passais mon temps, actuellement dans ma chambre, entrain de lire un livre. La lecture était mon nouveau passe-temps, cela m'évitait de penser a ce que ma famille était devenu c'est dernier moi, a la haine, qui je pensais ne ferai plus jamais son apparition dans ma vie et qui était malgré moi présent, a un stade que je ne pourrais jamais diminuer.

J'avais eu cours, aujourd'hui, mes devoirs étaient fait depuis, un petit bout de temps, cela était pour moi, une véritable formalité ! Déjà j'avais pas grand chose a faire, et puis c'était du vu et revu pour moi !

La maison était calme, même si tout le monde y était. Alice était entrain de faire un tri, dans le dressing, que nous avions toujours en commun, elle m'en avait parlé quand on était entrain de rentré du lycée, Rosalie passait son temps dans la chambre du fond, opposé a la mienne, et ma très chère mère, Esmé, était avec mon père, Carlisle, dans son bureau, car elle avait pour projet de le refaire entièrement. Mon père était pas contre, et cela l'enchantait même. Je les entendaient discuté, peinture, papier peint, parquets et meubles de mon lit.

Je me replongea dans mon livre, pendant un moment, quand j'entendis sonné a la porte, ce qui était plutôt rare, en ce moment, je me leva de mon lit, traversa le couloir pour savoir qui cela pouvait bien être... et resta muet.
Emmett, avec un t-shit de base-ball et jean assorti, ce trouvait a notre porte, je le regarda 3 secondes et retourna dans ma chambre en marmonnant...

-Il manquait plus que cela...

Je regagna mon lit, repris mon livre, ma lecture comme si de rien n'était.
Si la personne, qui vivait au fond du couloir, je la haïssais plus que tout...Celle qui ce trouvait en bas, a notre porte, je souhaitais la voir... morte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondateur & Admin; Maybe I'm cold but I can set you on fire

Fondateur & Admin; Maybe I'm cold but I can set you on fire
avatar


Regarde comme j'suis bavard : 244 Happy to be here : 10/01/2010
Mon âge ? : 25
Where I'm from : Forks

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: Quand l'ours refait surface { les Cullens   Mer 3 Fév - 16:01

La journée au lycée s'était révélée pénible. Tout d'abord le jeune vampire avait du faire avec les petites manigances de sa soeur Alice sans broncher, puis affronter Bella, affronter tous les autres humains par la même occasion.

Et même arrivé à la villa, les choses n'allaient pas en s'arrangeant semblait-il. Edward rentrait de chasse, seul. Il s'y était rendu directement après les cours, par besoin de se défouler et non de se nourrir. Il sortit de la douche, les cheveux encore trempés tandis qu'il alla rejoindre sa trés chère chambre, le seul endroit selon lui où il pouvait encore un peu aspirer au calme, c'était sans compter le reste de la famille qui pensait à tort et à travers. Il referma la porte de la pièce et lança un album qui se trouvait déjà dans le lecteur. Observant son reflet dans la baie vitrée qui faisait office de miroir grace à la nuit noire qui régnait dehors, il ebouriffa ses cheveux avec une serviette blanche immaculée avant de la laisser tomber sur le sofa en cuir. Il alla régler le son du lecteur CD, baissant le volume, il avait envie de calme. Cet album le détendait toujours, il avança directement à un titre en particulier : Longs nights. Il s'agissait de la bande originale d'un film de Sean Penn qu'il appréciait particulièrement.

Spoiler:
 

Il quitta le lecteur CD et s'allongea à même le sol sur la moquette claire de sa chambre et se contenta de garder les yeux grand ouverts, observant le plafond, écoutant les paroles. Il rêvait d'être humain, il en rêvait littéralement.

Quelques minutes plus tard, il entendit qu'on sonnait à la porte. Pas besoin d'y aller pour savoir de qui il s'agissait, Emmett.
Edward entendait ses pensées d'ici, même avec de la musique. Le jeune homme écouta les craintes et le manque qu'éprouvait son ancien frère à l'égard de la famille qu'il avait lui-même rejeté. Les pas de Jasper se firent entendre tandis qu'il alla ouvrir, et Edward entendit la sentence sans appel de ce dernier. Jasper remonta à l'étage, retournant dans sa chambre comme un hermite.

Edward observait toujours le plafond, son visage marqué par les traits de la reflexion. Il se redressa et enfila un t-shirt à l'encolure en V puis sortit de sa chambre. Il descendit les escaliers presque allégrement et se dirigea droit sur la porte d'entrée d'où il appercevait déjà Emmett.

Même si Emmett était devenu ce qu'il était devenu, Edward n'arrivait pas vraiment à lui en vouloir. Il se demandait ce que lui aurait fait si Rosalie avait été sienne et qu'elle serait partit avec un autre. Il songeait qu'il aurait surement fait pareil, voir pire. Et puis, Edward n'était pas ce qu'on apelle le chouchou de la famille en ce moment, tout le monde le jugeait depuis qu'il avait avoué à Rose ce qu'il avait fait en Italie, tout était sa faute, et il avait mentit, à tous sans exception. Emmett ne le jugeait pas, c'était normal après tout, il n'avait pas les moyens de le faire étant donné qu'ils en étaient au même niveau.

Alors, dans un élan de joie étrange, Edward qui était resté statique à observer froidement son frère, se dérida et l'attrappa dans les bras, lui donnant des tappes fraternelles dans le dos.
Edward se recula, et eut une mine assez amusante, tandis qu'il observait par dessus l'épaule de son frère resté au pas de la porte d'entrée.

Il est pas là l'autre idi... Ton ami ?

Il sourit in-extremis à la fin de sa phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-do-we-eat.twilightlegend.net

Nomade; The World is my home

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 58 Happy to be here : 17/01/2010

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: Quand l'ours refait surface { les Cullens   Lun 8 Fév - 3:14

Il y avait des endroit qui vous rappelais des choses sans que vous n'aviez à y réfléchir... Cette maison était tout à fait le genre d'endroit capable de me flanquer une migraine en deux temps trois mouvements... Enfin bref, je sonna à la porte puis j'entra sans attendre un OUII, soyons logique, il n'y avait que les personnes poli qui attendait de se faire répondre avant d'entrée dans sa propre maison, et d'après mes expériences j'étais devenu tout sauf poli c'est dernier temps alors à quoi bon jouer un rôle?

J'attendis pendant quelques secondes - Des secondes interminable soit dit en passant - Puis je vit Jasper arriver. Il n'avait pas vraiment changé, il avait toujours la même bouille de ''regarder moi je souffre'' et il son visage n'eut pas l'air de s'améliorer en me voyant... Si il existait un Cullen, ou je veut dire, un de mes frères qui me détestait, s'était bien Jasper... Il m'aurait tué de ses propre mains si il aurait pu le faire sans faire de bruit. Il me m'observa pendant quelques minutes, il se croyait plus malin que tout le monde, j'avais fait un bonne effort pour me mettre sur mon 31... Il quitta la pièce l'achant d'un air bouguon : ''Il manquait plus que sa''

Bon un de moins avec qui je devrais être gentil, faut prendre le bon côté des choses tout de même!! J'observa les meuble qui n'avait absolument rien changer, la décoration qui était encore la même, la blancheur qui jadis m'avais rappelé les vampires à leur état pure. J'avanca puis je vit la télé - Assez pro-iminante la télé - elle n'avait pas changer depuis que j'avais quitté la villa, à croire que la marque de mes fesses étaient encore étampé sur les craques de divan!

Bon des chaussures, un autre petit curieux avait décidé de ce pointé le nez... Je tourna les yeux et vit mon frère Edward, mais s'était la fête aujourd'hui, j'étais pris avec tout les Cullen les plus barbant et autoritaire, le prochain serait surement Carlisle avec ma veine! Je tourna les yeux puis je n'eu pas le temps d'intercepter sa réaction, il me serrait dans ses bras me tappant fraternelle... Je l'observa étonner.

Il est pas là l'autre idi... Ton ami?

Pourquoi tout le monde était répugner par Damon, il était vampire et comme moi à l'occurence... J'étais devenu pareil, avec une touche de moins dans la cruauté!

Non il n'est pas venu... Je voulais venir seul!

Dis-je en souriant esseyant de mon mieux de faire le petit garcons sage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ; I don't act I play..

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 2 Happy to be here : 18/01/2010
Mon âge ? : 23
Where I'm from : EveryWhere

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: Quand l'ours refait surface { les Cullens   Lun 8 Fév - 8:28



Carlisle Cullen

Le calme, enfin ! Après tant d'agitation ces dernières semaines, la routine semblait s'installer de nouveau dans la famille. Enfin... semblait seulement. Carlisle n'était pas dupe, et d'ailleurs personne ne pensait à se mentir à eux-même. Les récents événements avaient mis une telle pagaille que plus rien ne serait comme avant. Rosalie était avec Paul maintenant, et elle passait la plupart de son temps avec lui, loin de la villa. Le médecin n'avait absolument rien contre les loups, au contraire même, il aimait ce léger rapprochement, même s'il aurait préféré qu'il se produise autrement et avec d'autres choses... Mais que voulez-vous, on ne pouvait pas tout avoir.

Edward était enfin rentré d'Italie au grand bonheur du patriarche. Il avait eu beaucoup plus de mal à accepter son absence qu'il n'avait voulu le montrer, mais il trouvait son premier fils... changé. Mais peu importait, il restait son fils et son premier compagnon, et il l'adorait tel qu'il était. Cependant, ce n'était pas le seul de la famille à changer... Jasper aussi commençait à avoir une attitude différente. Il savait qu'il avait du mal à avaler le fait qu'Edward avait pu les 'trahir', n'importe quel idiot l'aurait remarqué. S'il ne pouvait pas lui en vouloir, il espérait tout de même que sa rancœur finirait par passer... Voir sa famille se déchirer n'était jamais une chose très agréable.

Dans son bureau, le chirurgien réfléchissait. Devant lui était ouvert un livre qu'il ne lisait plus depuis longtemps, perdu dans ses songes... Il ne savait pas quoi faire pour que tout rentre dans l'ordre... Emmett était parti. Et il laissait derrière lui un vide béant... que tout le monde avait du mal à supporter, sauf peut être Rosalie. Il le comprenait - il ne savait pas ce qu'il ferait si jamais Esmé devait le quitter - et il ne lui en voulait pas mais... il lui manquait. Il manquait à tout le monde. C'était lui qui mettait souvent le plus d'ambiance avec Alice, c'était lui qui avait toujours une bonne blague à raconter, toujours le premier à rire ou à dédramatiser les situations les plus tendus... Il était la sécurité de la famille, celui qui assurait une bonne entente générale car Jasper n'était pas là pour réguler nos émotions. Son départ se faisait cruellement sentir... De plus, il était devenu carnivore. Même s'il le désapprouvait, Carlisle aimait son fils. Et il ne savait pas ce qu'il donnerait pour qu'il revienne à la maison, chez eux, chez lui.

En un réflexe purement humain et inutile, le chirurgien soupira. Il avait pris certaines habitudes humaines pour mieux se confondre dans la foule, et il le faisait presque automatiquement maintenant. D'un geste fluide, il ferma l'ouvrage et alla le ranger soigneusement dans sa incroyable bibliothèque. Il se connaissait, il savait qu'il était inutile d'essayer de lire dans cet état, il n'arriverait pas à se concentrer. Puis, un bruit à l'étage inférieur alerta son ouïe vampirique. Curieux et intrigué, Carlisle tendit l'oreille... Était-il possible que... ?

Il entendit Jasper ronchonner quelque chose avant de retourner dans sa chambre. Puis, la voix d'Edward retentit en bas. Un sourire fleurit sur les lèvres du médecin. Oui, son fils Emmett venait de rentrer à la maison. Sans se séparer de son sourire, le chef de famille sortit de son bureau et alla rejoindre le hall d'entrée. Ses yeux confirmèrent ce que ses oreilles lui avaient soufflé. Emmett se tenait bien dans le cadre de la porte, inchangé malgré le temps mise à part ses yeux cramoisis, son éternel sourire bon enfant accroché aux lèvres. Le médecin s'avança vers son fils avec ce même sourire et l'étreignit brièvement, comme s'il n'était jamais parti.
    Carlisle : « Bienvenue à la maison Emmett... C'est bon de te revoir. Tu nous as manqué. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cullen; Yeah... I'm the kind of vampire that fall in love

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 9 Happy to be here : 17/01/2010

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: Quand l'ours refait surface { les Cullens   Dim 21 Mar - 15:48

Cela faisait pas mal de temps déjà que la bataille avait cessé. La famille n’était pas plus soudée pour autant. Certes, notre cher Edward était revenu, et malgré tous ce qu’il avait fait en Italie, il restait mon fils et je l’aimais plus que tout au monde. Je ne lui en voulais pas, il avait fait ce qui lui semblait le mieux pour nous tous. Il avait réintégré la famille, à mon grand bonheur, mais elle n’était néanmoins pas au complet.

Emmett était partit lui aussi, mais de son plein gré. Il nous avait quitté et était passé de l’autre coté de la barrière. Il n’avait pas supporté que Rosalie soit avec quelqu’un d’autre, un loup garou de surcroit. Il se nourrissait maintenant d’humains et avait pour compagnon un autre vampire … Damon, il me semble. Le fait qu’il soit carnivore maintenant me gênais, il ne serait plus jamais le même, comme si il avait oublié sa famille, comme si il avait besoin de se distinguer de nous. Cela me faisait mal mais je donnerais cher pour ne serait-ce que le revoir.

Carlisle était dans son bureau depuis le début de la journée, il était très pensif en ce moment, presque distant. Notre amour n’avait pas changé, il était toujours l’homme que j’aimais, et que j’aimerais toujours, seulement la dissolution de notre famille nous avait, comment-dire … bouleversé. Je regardais les bouts de tissus mêlés entre mes doigts. Cela faisait plusieurs heures déjà que j’aurais dut choisir la couleur de la pièce que je voulais refaire. Mes pensées dérivées à chaque fois, et je n’arrivais pas à me concentrer.

Je sentis une agitation dans la maison. Jasper s’était levé et avait ouvert la porte d’entrée. Mon ouïe vampirique se focalisa à l’étage inférieur. Mon fils grogna quelques mots dans sa barbe avant de repartir à son occupation. Qui était-ce ? Pour que Jasper manque ainsi d’hospitalité ? Ce n’était vraiment pas son genre de réagir comme ça. Pourtant .... non ! Je ne voyais qu’une seul personne pour qui il ressentait de la haine : Emmett.

Ma sensation de manque se fit d’un coup plus intense. Il fallait que j’aille voir si c’était bien mon fils qui se tenait au pied de la porte. Je n’eu le temps de me lever, que la voix d’Edward et de mon mari retentirent. En un bond je descendis les escaliers et me figea dans le hall. Les trois vampires avaient le sourire aux lèvres. Pour la première fois depuis longtemps, une ambiance familiale se faisait sentir.

Ma main se porta à ma poitrine. Si mon cœur battait encore, il aurait explosé. Je ne savais pas vraiment quels sentiments me submergés à ce moment là. Tout était confus, je n’avais que le visage d’Emmett dans mon esprit et le soulagement de le revoir. Après quelques instants d’immobilité, sans même réfléchir, je m’approcha lentement d’Emmett, à vitesse humaine. Je plongea mon regard dans le sien. Ses yeux étaient rouges, rouges comme le sang. Ce regard avait changé mon fils, j’étais peut-être bien la seule à être dérangée par cette couleur dans ses prunelles. Tout s’arrêta autour de moi, je n’entendis plus aucun son, ma vue était brouillé. Je ne pouvais même plus penser, je n’avais qu’une envie : le serrer dans mes bras et ne plus le laisser repartir. Ce que je fis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nomade; The World is my home

avatar


Regarde comme j'suis bavard : 58 Happy to be here : 17/01/2010

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: Quand l'ours refait surface { les Cullens   Lun 22 Mar - 1:12

J'avais souvent réfléchit au répercussions de mon acte envers Esmée ma mère... Je s'avais qu'elle allait avoir de la difficulté à l'accepter, s'était comme un peu une mère qui chérie son fils lorsqu'il est jeune et qu'il devient un vrai trou de cul sur le b. s, moi j'étais le trou de cul et elle la mère adorable et attentionnée.

Comprendrait-elle un jour que mon choix était purement innocent... Je l'avais fait parce que je n'étais pas capable de voir celle que j'aime plus que tout au monde me laisser pour un de ses cabot ridicule... Comprendrait-elle a qu'elle point j'avais souffert. Edward lui m'avait complètement accepté, il m'avait même acceuillit avec une grande tape dans le dos et un grand sourire au lèvres, pourquoi pas elle? Même Carlisle s'était résolu.

Je me souvenais de ma première semaines sans eux, ils m'avaient tous manqués sans exeption, Alice avec sa bonne humeur contagieuse, Edward avec ses petit ordres d'enfant parfait, on s'avait tous parfaitement qu'il n'était pas méchant seulement un peu lèche botte... Jasper, oui je devais l'avouer, même Jasper m'avait un peu manqué, seulement la raison de se manque m'était toujours inconnu. Esmée, qui nous séparait toujours quand on se battait pour l'un de nos match de foot ainsi que Carlisle qui nous disait toujours le bon choix a faire, il nous arrivait avec de grande histoire qui durait pendant des heures pour finir par nous dire de choisir et de prendre notre propre décision. Et pour finir, Rosalie! La ligne ne sera pas longue dans son cas, comme tout bon cocu, j'ai fait mon deuil d'une manière plutot brutal mais amusante, je ne peu pas dire qu'elle m'est réellement manqué mais s'était beaucoup plus par ranqune que par amour, j'étais prêt a tourner la page.

Je ne pris même pas la peine de sonner, j'entra comme je le faisait autrefois, je ne voyait pas l'intérêt de prendre la peine de sonner avant d'entrée, personne ne le faisait... Il fallait être complètement idiot pour croire qu'on pouvait passer innapercu dans une maison emplit de vampire. Dès que j'eus mis un pied sur le seuil Jasper y était, il soupira d'un air toujours aussi sympathique puis il remonta en haut, par la suite ce fut Edward et Carlisle, une acceuil beaucoup plus fraternel dans le cas d'Edward et plutot paternel dans le cas de Carlisle.

Je pris Edward dans mes bras lui tappant dans le dos un sourire au lèvre... Jamais je n'aurais cru être bien recus, j'avais toujours cru être un vrai monstre pour eux... Je pensait réellement être celui qui avait séparer les Cullen's, celui qui avait fait de cette famille autrefois honorable et sage plutot peu fréquentable et dégoutante... Je n'étais pas sortit du lot comme eux, moi j'avais succomber a la tentation, j'avais bu du sang plusieurs fois sans aucun remord, j'avoue même y avoir épprouver un certain désir... Esmée me tira de mes pensées, comment pouvais-je penser à de tel chose, Esmée en mourait si elle entendait mes pensées.

Je plongea mes yeux dans ceux de ma mère... Je s'avais qu'elle était morte de honte a l'idée de voir son fils au yeux rouge arriver, mais qu'elle était tirailler entre deux sentiments. Elle m'aimait je ne pouvais le niez, jamais elle ne m'aurait jeter dehors même si j'aurais tuer cent homme, elle avait un trop grand coeur pour sa... Mais elle me détestait pour mon choix, pour l'avoir quitté et laisser seul sans aucun message pour reprendre ma vie de rebelle... Elle avanca doucement, j'étais persuader pour une raison que j'ignorais qu'elle allait me frapper et me giffler jusqu'a ce que j'en perde la raison, mais elle me pris dans ses bras... Je souris et je la serra si fort que si elle aurait été humaine elle n'en serait pas ressortit idem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondateur & Admin; Maybe I'm cold but I can set you on fire

Fondateur & Admin; Maybe I'm cold but I can set you on fire
avatar


Regarde comme j'suis bavard : 244 Happy to be here : 10/01/2010
Mon âge ? : 25
Where I'm from : Forks

That's what I am
C'est le bordel complet :

MessageSujet: Re: Quand l'ours refait surface { les Cullens   Jeu 25 Mar - 15:56

J'observais tout autour de moi. C'était si plaisant tout d'un coup de pouvoir admirer l'atmosphère soudain familiale qui régnait dans la pièce. J'étais heureux de revoir Emmett. Et tout comme le pensaient mes parents, Emmett végétarien ou non, il restait un membre important de ma famille, je sentis même la pointe de remord de tout ce que j'avais pu lui cacher pour Rosalie poindre à l'intérieur de mon être. Je les regardais et sentis le sourire léger qui naissait sur mes lèvres qui n'avaient pas sourire depuis de si longues journées.
Pour autant je savais très bien que mes problèmes ne s'envoleraient pas comme par enchantement, au contraire, ils étaient bien là, encore. Mais le fait de savoir que je ne serais pas seul me rassurait un tantinet. C'était déjà ça. Il me semblait même, que peut-être, mon frère se sentait mieux en nous faisant face, je ne voyais plus chez lui cette espèce de gène ou de recul.

Lorsqu'il me jeta un coup d'oeil, instinctivement je lui lançais un sourire naturel, les yeux emplis d'une certaine joie je pense.

Alors ? Tu reste jusqu'à quand ?

Mais j'obtins la réponse à ma question avant même qu'il n'y réponde grâce à mon don. Alors, je répondis, une pointe d'amusement dans la voix, presque moqueur de pouvoir y répondre avant lui.

Tu reste jusqu'au bal d'hiver.. Tu essayeras de n'y bouffer personne ça sera aimable. Déclarais-je avec sarcasme tout en souriant.

_________________
[list][/list:u] [list] Be Safe [/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://what-do-we-eat.twilightlegend.net
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand l'ours refait surface { les Cullens   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand l'ours refait surface { les Cullens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WhatDoWeEat; Taste me, Love me, Kill me :: 
The city of Forks welcomes you
 :: Territoire du Clan d'Olympic ; The Cullens :: La Villa blanche :: Hall d'entrée
-